Question of Palestine home || Permalink || About UNISPAL || Search
Réunion du Comité pour l’exercice des droits inaliénables du peuple palestinien/projet Bethléem 2000 - Compte rendu analytique

English (pdf) ||Arabic||Chinese||Français||Русский||Español||



About the Committee on the Exercise of the Inalienable Rights of the Palestinian People
Follow UNISPAL Twitter RSS

UNITED
NATIONS
A

        General Assembly
Distr.
GENERAL
A/AC.183/SR.237
13 September 2006

French
Original: English

Comité pour l’exercice des droits inaliénables
du peuple palestinien


Compte rendu analytique de la 237e séance
Tenue au Siège, à New York, le jeudi 16 avril 1998, à 10 h 30

Président : M. Farhadi (Vice-Président) ........................................................... (Afghanistan)



Sommaire

Adoption de l’ordre du jour

Mesures prises par le Comité relativement aux célébrations prochaines associées au projet Bethléem 2000



M. Ka (Sénégal) étant absent, le Vice-Président, M. Farhadi (Afghanistan), assume la présidence.

La séance est ouverte à 10 h 50.


Adoption de l’ordre du jour

1. L’ordre du jour est adopté.

Mesures prises par le Comité relativement aux célébrations prochaines associées au projet
Bethléem 2000

2. Le Président rappelle que, durant la récente Conférence pour la promotion des droits inaliénables du peuple palestinien, à Bruxelles, le Président de l’Autorité nationale palestinienne, M. Yasser Arafat, a mentionné l’anniversaire prochain du deuxième millénaire de la naissance de Jésus-Christ à Bethléem et qu’il a invité la communauté internationale à aider le peuple palestinien à préparer la célébration de cet événement, qui sera connu sous le nom de Bethléem 2000. Il a en particulier demandé au Comité de jouer un rôle actif à cet égard. Le Bureau estime que le Comité peut jouer un rôle de différentes manières explicites et il va accueillir les propositions constructives en ce sens. Le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), la Banque mondiale, la Commission européenne et divers gouvernements ont déjà entrepris un certain nombre de projets et de programmes particuliers liés au projet Bethléem 2000.

3. M. Al-Kidwa (Observateur de la Palestine) déclare que la Palestine a l’intention d’organiser des activités d’envergure mondiale célébrant cette occasion qui vont durer toute une année, du 31 décembre 1999 au 31 décembre 2000. L’anniversaire revêt une importance majeure non seulement à aussi de son sens religieux mais aussi parce que la communauté internationale va marquer le début du troisième millénaire de l’histoire moderne. La Palestine aimerait en conséquence voir la plus grande participation possible à l’événement grâce à la participation des membres de la famille arabe des nations, des mondes musulman et chrétien, d’organismes et de groupes régionaux et internationaux et, de fait, de tous les peuples et de tous les pays. Les Nations Unies devraient naturellement, en tant qu’organisme mondial central, jouer un rôle majeur en étant la source d’un appui moral, en attirant l’attention sur l’occasion et, peut-être, en apportant un soutien technique et financier à diverses activités. Comme, pour la totalité des États Membres, les célébrations ne prêteraient pas à controverse, les décisions concernant une participation concrète pourraient facilement faire l’objet d’un consensus.

4. Il serait à cet égard utile pour le Comité de s’employer à inclure un point intitulé « Bethléem 2000 » dans l’ordre du jour de la cinquante-troisième session de l’Assemblée générale. Il propose en conséquence que le Comité autorise son Bureau à envoyer au Secrétaire général une lettre, signée par tous ses membres, demandant officiellement l’inclusion d’un point de ce genre. Le Comité va par la suite établir des contacts avec des groupes politiques et géographiques, avec d’autres groupes et avec différents pays en vue de préparer un projet de résolution sur les célébrations de Bethléem 2000 destiné à être présenté à la cinquante-troisième session de l’Assemblée générale. Un projet de résolution de ce genre va à coup sûr attirer de nombreux commanditaires et va selon toute probabilité être adopté par consensus, traduisant ainsi l’importance de l’occasion pour la totalité des États et des peuples et pour la communauté internationale dans son ensemble.

5. Le Président déclare qu’en l’absence d’objections, il considère que le Comité est d’accord avec la demande du représentant de la Palestine, selon laquelle le Bureau devrait être autorisé à envoyer au Secrétaire général une lettre lui demandant d’inclure dans l’ordre du jour de la cinquante-troisième session de l’Assemblée générale un point concernant les préparatifs et les célébrations de Bethléem 2000.

6. Il en est ainsi décidé.

La séance est levée à 11 h 10.


Le présent compte rendu est sujet à rectifications.

Les rectifications doivent être rédigées dans l’une des langues de travail. Elles doivent être présentées dans un mémorandum et être également portées sur un exemplaire du compte rendu. Il convient de les adresser, une semaine au plus tard à compter de la date du présent document, au Chef de la Section d’édition des documents officiels (bureau DC2-750, 2 United Nations Plaza).

Les rectifications au compte rendu de la présente séance et d’autres séances seront publiées dans un rectificatif.


Follow UNISPAL RSS Twitter